Informations coronavirus / Covid-2019

Clique sur le méchant virus ci-contre pour accéder au site de l'OFSP

   

Image virus

Levée des mesures par le Conseil fédéral

Coronavirus: retour à la situation normale et planification de la phase de transition jusqu’au printemps 2023

Berne, 30.03.2022 - Les dernières mesures de l’ordonnance COVID-19 situation particulière seront levées vendredi 1er avril 2022, avec la suppression de l’isolement pour les personnes infectées et l’abandon du port du masque dans les transports publics et les établissements de santé. Avec ce retour à la situation normale, les cantons assument à nouveau la responsabilité principale des mesures de protection de la population. Une phase de transition exigeant une vigilance et une réactivité accrues s’impose jusqu’au printemps 2023. Le Conseil fédéral a fixé les objectifs et la répartition détaillée des tâches durant cette phase dans un document qu’il met en consultation jusqu’au 22 avril 2022.

Grâce au niveau élevé d'immunité dans la population, les hospitalisations aux soins intensifs de personnes atteintes du COVID-19 n'ont pas augementé de manière significative au cours des dernières semaines, alors que le nombre d'infections était en hausse. Une détérioration est peu probable au cours des prochains mois. L'évolution future de la pandémie reste toutefois impossible à prévoir de manière fiable. Le coronavirus Sars-CoV-2 ne devrait pas disparaître, mais devenir endémique. Il faut donc s'attendre à l'avenir à de nouvelles vagues saisonnières.

Phase de transition jusqu'au printemps 2023
La Confédération et les cantons prévoient une phase de transition jusqu'au printemps 2023, durant laquelle une vigilance et une capacité de réaction accrues sont nécessaires. Concrètement, il s'agit de maintenir les structures permettant aux cantons et à la Confédération de réagir rapidement à un changement de situation. Cela concerne notamment le dépistage, la vaccination, le traçage des contacts, la surveillance et l'obligation de déclaration des hôpitaux.

Retour à la répartition normale des tâches entre la Confédération et les cantons
Avec le retour à la situation normale, les cantons sont à nouveau responsables au premier chef de la plupart des tâches liées à la gestion de la pandémie de COVID-19, comme le prévoit la loi sur les épidémies. C'est à eux qu'il incombe d'ordonner et de coordonner les mesures de lutte contre les maladies infectieuses. La Confédération a élaboré un document qui fixe les objectifs et la répartition des tâches pendant la phase de transition. Elle le soumet pour consultation aux cantons, aux partenaires sociaux et aux commissions parlementaires jusqu'au 22 avril 2022.

L'application SwissCovid temporairement désactivée
Le Conseil fédéral a également décidé de désactiver temporairement l'application SwissCovid. Avec la levée de l'obligation d'isolement, les conditions pour une utilisation efficace de l'application ne sont plus réunies. L'application SwissCovid pourra toutefois être remise en service rapidement si la situation épidémiologique l'exige. Pour ce faire, les infrastructures informatiques requises continueront d'être maintenues en arrière-plan. En revanche, les données des utilisateurs enregistrées dans les systèmes de la Confédération seront supprimées.

Adaptations de l'ordonnance 3 COVID-19
Le Conseil fédéral a également arrêté plusieurs modifications de l'ordonnance 3 COVID-19. Il a notamment décidé de ne plus prendre en charge les tests répétés effectués dans les camps et de faciliter l'accès aux médicaments pour certaines catégories de personnes fortement immunosupprimées.

Adresse pour l'envoi de questions

Office fédéral de la santé publique (OFSP)
media@bag.admin.ch
Infoline coronavirus +41 58 463 00 00
Infoline sur la vaccination COVID-19 +41 58 377 88 92

Bag plakat covi verhaltenwinter a3 297x420 co f page 1

 

Me bouger les pieds et me laver les mains page 2

 

                             

Il est important de continuer à respecter ces mesures

Copie 0 ni main ni poing

Copie 0 quarantaine isolement

Très beau texte de cet auteur Tchadien, qui résonne si juste et que nous avons à cœur de partager avec vous... Moustapha Dahleb la plus belle plume tchadienne, a écrit:

L'HUMANITÉ ÉBRANLÉE ET LA  SOCIÉTÉ EFFONDRÉE PAR UN PETIT MACHIN.

Un petit machin microscopique appelé coronavirus bouleverse la planète. Quelque chose d'invisible est venu pour faire sa loi. Il remet tout en question et chamboule l'ordre établi. Tout se remet en place, autrement, différemment.

Ce que les grandes puissances occidentales n'ont pu obtenir en Syrie, en Lybie, au Yémen, ...ce petit machin l'a obtenu (cessez-le-feu, trêve...).

Ce que l'armée algérienne n'a pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (le Hirak à pris fin).

Ce que les opposants politiques n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (report des échéances électorales. ..).

Ce que les entreprises n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu (remise d'impôts, exonérations, crédits à taux zéro, fonds d'investissement, baisse des cours des matières premières stratégiques. ..).

Ce que les gilets jaunes et les syndicats  n'ont pu obtenir, ce petit machin l'a obtenu ( baisse de prix à la pompe, protection sociale renforcée...).

Soudain, on observe dans le monde occidental le carburant a baissé, la pollution a baissé, les gens ont commencé à avoir du temps, tellement de temps qu'ils ne savent même pas quoi en faire. Les parents apprennent à connaître leurs enfants, les enfants apprennent à rester en famille, le travail n'est plus une priorité, les voyages et les loisirs ne sont plus la norme d'une vie réussie.

Soudain, en silence, nous nous retournons en nous-mêmes et comprenons la valeur des mots solidarité et vulnérabilité. 

Soudain, nous réalisons que nous sommes tous embarqués dans le même bateau, riches et pauvres. Nous réalisons que nous avions dévalisé ensemble les étagères des magasins et constatons ensemble que les hôpitaux sont pleins et que l'argent n'a  aucune importance. Que nous avons tous la même identité humaine face au coronavirus. 

Nous réalisons que dans les garages, les voitures haut de gamme sont arrêtées juste parce que personne ne peut sortir.

Quelques jours seulement ont suffi à l'univers pour établir l'égalité sociale qui était impossible à imaginer.

La peur a envahi tout le monde. Elle a changé de camp. Elle a quitté les pauvres pour aller habiter les riches et les puissants. Elle leur a rappelé leur humanité et leur a révélé leur humanisme.

Puisse cela servir à réaliser la vulnérabilité des êtres humains qui cherchent à aller habiter sur la planète mars et qui se croient forts pour cloner des êtres humains pour espérer vivre éternellement.

Puisse cela servir à réaliser la limite de l'intelligence humaine face à la force du ciel.

Il a suffi de quelques jours pour que la certitude devienne incertitude, que la force devienne faiblesse, que le pouvoir devienne solidarité et concertation.

Il a suffi de quelques jours pour que l'Afrique devienne un continent sûr. Que le songe devienne mensonge.

Il a suffi de quelques jours pour que l'humanité prenne conscience qu'elle n'est que souffle et poussière.

Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Que pouvons-nous face à ce coronavirus ?

Rendons-nous à l'évidence en attendant la providence.

Interrogeons notre "humanité" dans cette "mondialité" à l'épreuve du coronavirus.

Restons chez nous et méditons sur cette pandémie.

Aimons-nous vivants !

Enfin un peu d'espoir !

Clique  sur la photo ci-dessous afin d'apporter un peu de joie dans la période quelque peu chahutée que nous avons traversée:

 

Screenshot 20220226 112009 youtube

 

 

Gestion du site 

↑ haut de page ?

Date de dernière mise à jour : 06/04/2022